Effet de disposition

Avez-vous tendance à conserver des actions longtemps après qu’elles aient commencé à diminuer de valeur et à tenter de compenser la perte en vendant d’autres actions peu de temps après qu’elles aient augmenté de prix? Vous vendez peut-être des placements « gagnants » trop tôt et conservez des placements « perdants » trop longtemps.

Surmontez les biais comportementaux pour atteindre vos objectifs de placement.

La recherche révèle que nous avons tendance à accorder trop d’importance à éviter les pertes plutôt qu’à obtenir des gains. Par exemple, imaginez que vous avez gagné 100 $ dans une loterie. Maintenant, imaginez que vous avez gagné 200 $ dans une loterie, mais que 100 $ sont tombés de votre poche et que vous les avez perdus au cours de la journée. Lequel des scénarios vous rendrait plus heureux à la fin de la journée? La plupart d’entre nous seraient beaucoup plus heureux avec l’option « A », même si les deux options nous enrichissent de 100 $ au bout du compte.

Ces sentiments peuvent nous influencer lorsque nous investissons. Si vous détenez un placement qui perd de l’argent sur une longue période de temps, vous pourriez remettre sa vente, parce que vous ne voulez pas « admettre la défaite » en réalisant la perte. Toutefois, lorsque vos placements augmentent de valeur, vous pourriez être tenté de les vendre rapidement pour « immobiliser » les gains que vous avez faits et ainsi renoncer aux possibilités de gains supplémentaires à l’avenir. Vous pourriez même vendre vos investissements primés dans le but de « compenser » l’argent que vous perdez dans d’autres investissements.

Dans une telle situation, vous pourriez vous sentir comme si vous maximisiez vos économies, mais vous faites en fait le contraire. Pour résumer, la stratégie qui consiste « à s’accrocher aux perdants, mais à vendre les gagnants » n’est pas gagnante.

Vous pouvez éviter cette tendance, appelée « effet de disposition », en vous assurant que vos décisions en matière de placement ne sont pas entièrement fondées sur des réactions ou des émotions. Pour ce faire, il faut commencer par comprendre votre profil de risque et combien de pertes vous êtes prêt à tolérer avant d’acheter un placementPlacement Un élément de valeur que vous achetez pour obtenir un revenu ou une croissance de la valeur.+ Lisez la définition complète.

Avant de vendre un placement « gagnant », rappelez-vous pourquoi vous l’avez acheté en premier lieu et évaluez s’il correspond toujours à vos objectifs de placement. Demandez-vous si vous vendez pour compenser un placement « perdant » que vous continuez de détenir. Votre plan financier peut vous aider à décider si vous prenez les bonnes décisions.

N’oubliez pas que le marché boursier peut parfois être volatile – les prix peuvent varier considérablement à court terme, mais ce qui importe c’est de savoir si vos placements sont bons pour vous à long terme. Apprenez-en davantage sur le fonctionnement des actions et sachez si ces dernières conviennent à vous objectifs de placement.

Si vous êtes intéressé par la façon dont les principaux praticiens et organismes de réglementation du monde utilisent l’introspection comportementale pour régler les problèmes au sein des marchés financiers et pour permettre aux investisseurs et aux participants au marché d’obtenir de meilleurs résultats, lisez le rapport du Bureau des investisseurs intitulé Introspection comportementale : Concepts clés, application et examen réglementaire (avis du personnel de la CVMO 11-778).

Dernière mise à jour le