Préparation à la retraite : bilan à l’échelle du pays

Consulter la présente page en format PDF imprimable (disponible en anglais seulement.)

Le 28novembre2018La préparation à la retraite procure une certaine tranquillité d’esprit et nous permet de mieux réagir aux événements imprévus qui touchent nos vies financières. En octobre 2018, le Bureau des investisseurs de la CommissionCommission Somme que vous versez à un courtier ou à un mandataire pour ses services. On l’appelle souvent « commission de vente ». Par exemple, vous versez des honoraires à la personne qui achète ou vend des actions ou des biens immobiliers pour vous.+ Lisez la définition complète des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a commandité un sondage auprès de plus de 2 000 Canadiens qui permet de mieux saisir les attitudes des Canadiens à l’égard de la retraite et les efforts qu’ils déploient pour s’y préparer. Le sondage met à jour les conclusions d’études nationales antérieures sur la préparation à la retraite que la CVMO a réalisées en 2015 et en 2016. 

Les résultats du sondage ont révélé des différences importantes entre les attentes des différents groupes démographiques en matière de planification de la retraite, ainsi que des écarts entre ces attentes et les expériences des Canadiens qui ont déjà pris leur retraite.

Les jeunes Canadiens sont les plus susceptibles d’être optimistes à l’égard de la retraite, mais ils sont les moins susceptibles d’avoir commencé à épargner en vue de la retraite

Les Canadiens âgés de 18 à 34 ans et ceux âgés de 55 ans et plus ont des attentes très différentes quant à leur niveau de vie à la retraite :

Pourcentage des préretraités qui s’attendent à ce que leur niveau de vie soit meilleur à la retraite qu’il ne l’est actuellement

Les jeunes Canadiens étaient également moins susceptibles d’affirmer qu’ils prévoyaient continuer de travailler à temps partiel après avoir atteint l’âge de la retraite (50 % des Canadiens âgés de 18 à 34 ans, comparativement à 59 % de ceux âgés de 55 ans ou plus). À l’heure actuelle, 13 % des Canadiens dans la tranche d’âge de 55 ans et plus sont semi-retraités. 

 Malgré leur optimisme à l’égard de la retraite, les personnes de 18 à 34 ans sont également les moins susceptibles d’avoir commencé à épargner pour la retraite :

Pourcentage de personnes qui n’ont pas commencé à épargner en vue de la retraite

Les chiffres ci-dessus révèlent également un écart important entre les sexes, les femmes étant nettement moins susceptibles que les hommes dans la même tranche d’âge d’avoir commencé à épargner pour la retraite. L’écart entre les sexes et les salaires peut être un facteur contributif, car la probabilité d’épargner pour la retraite avait tendance à être beaucoup plus élevée chez les personnes ayant des revenus plus élevés : 39 % des personnes dont le revenu du ménage annuel est inférieur à 60 000 $ n’ont pas commencé à épargner pour la retraite, par rapport à seulement 9 % de ceux dont le revenu du ménage annuel s’élève à 100 000 $ ou plus.

Les points de vue divergents à l’égard de la retraite peuvent témoigner divers sentiments concernant la situation financière actuelle

Les jeunes Canadiens sont plus susceptibles que ceux qui sont âgés de déclarer des niveaux élevés de stress concernant leur situation financière actuelle : leurs attentes différentes en ce qui a trait à la retraite peuvent traduire la conviction chez les jeunes Canadiens que leur vie financière ne peut que s’améliorer par rapport à ce qu’elle l’est actuellement. Les facteurs qui risquent d’avoir une incidence négative sur leur vie financière comprennent l’emprunt hypothécaire et les dettes d’études ainsi que la précarité de l’emploi.

Pourcentage de personnes qui signalent subir un niveau de stress «élevé» ou «très élevé» relativement à leur situation financière actuelle

Il est plus facile d’être optimiste à propos des jalons éloignés

La recherche sur l’introspection comportementale de la CVMO publiée en juillet 2018 a révélé que plus une étape importante de la vie est éloignée, plus les gens sont susceptibles de se concentrer sur des aspirations générales et abstraites plutôt que sur les détails de la façon de les réaliser. Il est également facile d’être tenté de remettre à plus tard la préparation d’objectifs à long terme au profitProfit Gain financier pour une personne ou une société. Équivaut à l’argent qu’il vous reste après avoir soustrait vos coûts de l’argent que vous avez fait.+ Lisez la définition complète de la gestion des stress et des priorités immédiates. Cependant, avec le temps, à mesure qu’une étape importante se rapproche, l’optimisme peut céder la place à l’inquiétude et au regret de ne pas avoir commencé à se préparer plus tôt. 

Pour les jeunes, ces tendances sont exacerbées par le fait qu’il est difficile de réfléchir à un avenir lointain et de le planifier à un stade précoce de la vie, alors que tant de choix de vie demeurent incertains. Les résultats de notre sondage reflètent ce défi : les jeunes de 18 à 34 ans étaient plus de deux fois moins susceptibles que les personnes de 55 ans ou plus de déclarer réfléchir à au moins cinq ans à l’avance et planifier en conséquence en ce qui concerne leurs finances personnelles.

Pourcentage de personnes qui réfléchissent à au moins cinq ans à l’avance et qui planifient en conséquence en ce qui concerne leurs finances personnelles

Outre l’âge, la probabilité de réfléchir et de planifier à plus long terme variait selon le sexe (comme illustré ci-dessus) et augmentait avec le revenu du ménage. Les investisseurs (en particulier ceux qui travaillent en collaboration avec un représentant financier ou un gestionnaire de portefeuillePortefeuille Ensemble des placements détenus par un particulier ou un organisme. Peut comprendre des actions, les obligations et des fonds communs.+ Lisez la définition complète) étaient également plus susceptibles de déclarer réfléchir aux horizons temporels de placementPlacement Un élément de valeur que vous achetez pour obtenir un revenu ou une croissance de la valeur.+ Lisez la définition complète plus longs et de planifier en conséquence.

Quels sont les points de vue des retraités canadiens sur la retraite?

Les Canadiens qui s’approchent de l’âge de la retraite ou ceux qui en sont éloignés semblent avoir des attentes très différentes quant à la retraite. La réalité de ceux qui sont actuellement retraités ou semi-retraités se situe à mi-chemin entre les deux extrêmes.

Niveau de vie des retraités par rapport à celui de la préretraite

Les Ontariens étaient plus susceptibles de signaler une amélioration de leur niveau de vie (31 pour cent) par rapport à la moyenne nationale. Les hommes, ainsi que les personnes ayant des revenus plus élevés, étaient plus susceptibles de déclarer une amélioration; les investisseurs étaient également plus susceptibles que les non-investisseurs de signaler une amélioration de leur niveau de vie. Les personnes à la retraite depuis plus de 10 ans étaient plus susceptibles de déclarer une amélioration de leur niveau de vie (30 %) que les retraités plus récents (22 %). 

Bien que de nombreux retraités aient déclaré que leur niveau de vie s’était amélioré à la retraite, un sur cinq d’entre eux a également affirmé que ses dépensesDépenses Paiement ou promesse de paiement futur.+ Lisez la définition complète étaient plus élevées que :

Dans quelle mesure vos dépenses se comparent-elles à ce à quoi vous vous attendiez?

Parmi les retraités ontariens, 23 % ont déclaré que leurs dépenses étaient plus élevées que ce à quoi ils s’attendaient avant leur départ à la retraite. Les femmes, les personnes à faible revenu et les retraités depuis plus de 10 ans étaient plus susceptibles de déclarer des dépenses plus élevées que prévu.

Le cheminement vers la retraite peut être semé d’embûches pour de nombreux Canadiens

Un Canadien sur deux a vécu un événement inattendu qui a eu une incidence importante sur ses finances

La perte de revenu attribuable à un licenciement était le défi le plus souvent signalé par les Canadiens de moins de 45 ans, tandis ceux âgés de 45 ans et plus étaient les plus susceptibles de déclarer avoir apporté un soutien financier important à un enfant adulte. Parmi les autres événements courants figurent le paiement des frais médicaux pour eux-mêmes ou un membre de la famille et les factures de réparations majeures du domicile à la suite de problèmes inattendus (comme une tempête de verglas ou une inondation). Les réactions les plus courantes des Canadiens à ces événements imprévus ont été la réduction des dépenses du ménage, l’encaissement d’économies ou d’investissements et l’emprunt d’argent.

Un Canadien retraité sur quatre a dû prendre sa retraite anticipée non planifiée

 

Bien que près de six Canadiens retraités sur dix (57 pour cent) aient déclaré que leur retraite était volontaire, un sur quatre (26 pour cent) a indiqué qu’elle ne l’était pas. De plus, 15 pour cent d’entre eux n’ont pas qualifié leur retraite de volontaire ou d’involontaire : ils ont indiqué qu’ils avaient atteint l’âge de la retraite et qu’ils ont estimé qu’il était temps de prendre leur retraite. Les chiffres pour l’Ontario étaient proches de la moyenne nationale. 

La retraite volontaire était moins fréquente chez les personnes dont le revenu du ménage est inférieur à 60 000 $ (46 pour cent) et chez celles qui n’ont pas d’économies (32 pour cent). Les femmes sont également moins susceptibles (53 pour cent) que les hommes (60 pour cent) de déclarer une retraite volontaire.

Le rôle en déclin des pensions dans le financement de la retraite

Nous avons demandé aux retraités de citer leurs trois principales sources de revenu. Les résultats étaient dans l’ensemble comparables à ceux de notre sondage de 2016, à une exception près : alors que 69 pour cent des personnes interrogées ont nommé un régime de retraite privé comme l’une des trois principales sources de revenu en 2016, seulement 59 pour cent l’ont indiqué parmi les trois principales sources de revenu en 2018. 

Cette tendance à la baisse semble devoir se poursuivre. Les jeunes préretraités sont beaucoup moins susceptibles de nommer un régime de retraite comme une ressource qu’ils pourront utiliser à la retraite :

Regard vers l’avenir

La diminution de l’importance du revenu de pension pour les Canadiens préretraités et retraités est l’une des nombreuses tendances qui ont pour effet de rendre les Canadiens plus responsables de la planification et de la préparation de leur avenir financier. L’optimisme des Canadiens à l’égard de la retraite semble dépendre en partie de la mesure dans laquelle la retraite représente un jalon éloigné pour eux, les personnes proches de la retraite étant plus susceptibles d’être pessimistes quant à leur niveau de vie après la retraite. 

Nos données liées aux retraités actuels donnent à penser que la situation est peut-être plus prometteuse que ce à quoi les préretraités âgés de 55 ans et plus pourraient s’attendre : trois retraités sur quatre déclarent que leur niveau de vie est à peu près le même ou meilleur qu’avant la retraite, et 3 retraités sur 4 déclarent également que leurs dépenses sont soit environ ce à quoi ils s’attendaient, soit moins élevées. 

Toutefois, les données montrent également à l’évidence qu’il y a encore lieu de s’attendre à l’imprévu, un Canadien sur deux ayant signalé un événement inattendu qui a eu une incidence importante sur ses finances, et un retraité sur quatre ayant déclaré avoir dû prendre involontairement sa retraite anticipée. 

Les résultats du sondage soulignent également les défis auxquels les jeunes Canadiens sont confrontés lorsqu’ils commencent à planifier leur retraite. Le rapport de juillet 2018 du Bureau des investisseurs de la CVMO, intitulé

Getting Started: Human-Centred Solutions to Engage Ontario Millennials in Investing (disponible en anglais seulement), décrit les tactiques que le secteurSecteur Partie de l’économie où les entreprises fournissent des produits ou services semblables ou connexes. Peut aussi faire référence à un groupe.+ Lisez la définition complète financier et d’autres intervenants peuvent utiliser pour inciter ce groupe démographique à l’investissement et à la planification de son avenir financier. Nous continuons d’inviter les intervenants à évaluer et à mettre en œuvre les tactiques indiquées dans ce rapport.

À propos du sondage: Le Bureau des investisseurs de la CVMO a retenu les services de Innovative Research Group Inc. (Innovative) pour réaliser un sondage visant, entre autres, à mieux comprendre la préparation à la retraite des Canadiens. On a mené le sondage en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 2 259 Canadiens âgés de 18 ans ou plus, entre le 11 et le 22 octobre 2018. On a pondéré l’échantillon à une taille n=2 000 selon l’âge, le sexe et la région à l’aide des plus récentes données de recensement de Statistique Canada afin de représenter la composition démographique réelle de la population adulte dans la tranche d’âge de 18 ans et plus résidant au Canada. Comme le sondage en ligne n’était pas fondé sur un échantillon aléatoire, il est impossible de calculer une margeMarge Façon d’acheter des placements par l’emprunt d’argent d’un courtier. Vous devez également investir une partie de votre propre argent en premier. Ce que vous empruntez constitue votre marge. Certaines règles s’appliquent à l’importance de la marge que vous pouvez détenir.+ Lisez la définition complète d’erreur. L’Association de la Recherche et de l’Intelligence Marketing interdit les énoncés liés aux marges d’erreur d’échantillonnage ou aux prévisions démographiques en ce qui concerne la plupart des sondages en ligne réalisés par panel.

Dernière mise à jour le