Protéger les intérêts commerciaux

Financer un rachat​

Les ententes d’affaires conclues entre deux ou plusieurs associés prévoient habituellement qu’en cas de décès de l’un des associés, les parts de ce dernier seront rachetées par l’entreprise ou par les autres associés. Une assurance vie peut représenter un moyen efficace d’obtenir l’argent nécessaire au rachat.

Voici comment cela fonctionne:

  • L’entreprise prend une assurance vie pour protéger chaque associé.
  • Si un des associés décède, l’entreprise (ou les associés survivants, selon les termes de l’accord d’assurance) peut utiliser l’indemnité de l’assurance pour racheter les parts de l’associé décédé.
  • Le bénéficiaireBénéficiaire La ou les personne(s), l’institution, le syndic ou la succession auxquels vous décidez de donner de l’argent, des biens ou autres prestations à votre décès. Vous pouvez nommer des bénéficiaires dans un testament, une politique d’assurance, un régime de retraite, une rente, une fiducie ou d’autres contrats.+ read full definition ou la successionSuccession Montant total de l’argent et des biens laissés par une personne qui décède.+ read full definition de l’associé décédé reçoit immédiatement le produit du rachat, et l’entreprise peut poursuivre ses activités sans avoir à se soucier de prendre des prêts ou de puiser dans sa réserve de fonds pour trouver l’argent nécessaire au rachat.

Assurance collaborateurs

Vous pouvez également prendre une assurance vie pour protéger n’importe quel employé essentiel dans votre entreprise. On parle alors d’une assurance vie pour collaborateurs. Cette assurance peut aider à compenser toute perte de revenus résultant du décès du collaborateur ou à couvrir les frais engagés pour trouver un remplaçant au collaborateur décédé.

Deux points à retenir

L’indemnité de l’assurance vie peut être utilisée pour :

  1. racheter les parts d’un associé décédé;
  2. permettre à l’entreprise de poursuivre ses activités advenant le décès d’un employé essential.
Dernière mise à jour le