Différences entre le compte d’épargne libre d’impôt et le régime enregistré d’épargne-retraite

Les CELI et les REER offrent des avantages fiscaux qui vous aident à atteindre vos objectifs d’épargne. Si vous avez les moyens de le faire, cotisez le plus possible aux deux comptes. Cependant, si vous devez en choisir un, assurez-vous de bien comprendre en quoi ils diffèrent. Faites ensuite votre choix en fonction de votre situation financière et fiscale.

Comparaison rapide

REER ​CELI
Revenu de travail nécessaire pour cotiser ​✓ ​✗
​Cotisations déductibles ​✓ ​✗
​Retraits non imposables ​✗ ​✓
​Âge ​limite pour cotiser ​✓ ​✗

Six principales différences entre un CELI et un REER

  1. Un REER sert à épargner en vue de la retraite. Un CELI peut être utilisé pour atteindre n’importe quel objectif d’épargne.
  2. Les cotisations à un REER sont déductibles, tandis que les cotisations à un CELI ne le sont pas. Si vous cotisez à un REER, vous déduisez vos cotisations du revenu que vous déclarez dans votre déclaration de revenus. Si vous cotisez à un CELI, vous ne pouvez pas déduire vos cotisations dans votre déclaration de revenus.
  3. Vous payez de l’impôtImpôt Droit perçu par l’État sur le revenu, les biens et les ventes. L’argent sert à financer des programmes publics et d’autres coûts.+ read full definition sur les retraits de votre REER, parce qu’il s’agit de cotisations en dollars avant impôt. Les retraits de votre CELI ne sont pas imposables, parce qu’il s’agit de cotisations en dollars après impôt.
  4. Au cours de l’année de vos 71 ans, vous ne pouvez plus cotiser à votre REER et vous devez le fermer. À ce moment-là, vous devez utiliser votre épargne pour acheter un fonds enregistré de revenu de retraite ou une rente. Dans le cas d’un CELI, vous n’avez pas besoin d’arrêter vos cotisations ni de fermer votre compteCompte Entente que vous avez conclue avec une institution financière concernant votre argent. Vous pouvez ouvrir un compte pour faire des dépôts et des retraits, accumuler des intérêts, emprunter une somme d’argent, investir, etc.+ read full definition lorsque vous atteignez  un certain âge.
  5. Vous devez toucher un revenu de travail pour cotiser à un REER, mais pas à un CELI.
  6. Dans les deux cas, vous pouvez nommer votre conjoint comme bénéficiaireBénéficiaire La ou les personne(s), l’institution, le syndic ou la succession auxquels vous décidez de donner de l’argent, des biens ou autres prestations à votre décès. Vous pouvez nommer des bénéficiaires dans un testament, une politique d’assurance, un régime de retraite, une rente, une fiducie ou d’autres contrats.+ read full definition. L’argent lui sera remis à votre décès. Dans le cas d’un REER, après le décès de votre conjoint, tout montant restant dans le compte sera imposé. Par conséquent, si vos enfants héritent cet argent, ils recevront le montant après imposition. Dans le cas d’un CELI, seule l’augmentation de la valeur du CELI depuis la date du décès sera imposée dans l’année au cours de laquelle vos enfants recevront le montant. Si le montant qu’ils reçoivent n’est pas supérieur à la valeur du CELI au moment du décès, aucun impôt ne sera prélevé.

Point à retenir

La principale différence entre un CELI et un REER est le moment où vous payez de l’impôt :

  • Un REER vous permet de reporter l’impôt à payer. Il s’agit d’un avantage si votre taux d’imposition marginal est moins élevé à la retraite.
  • Dans le cas d’un CELI, vous avez déjà payé de l’impôt sur l’argent que vous cotisez. Il s’agit d’un avantage si votre taux d’imposition marginal est plus élevé lorsque vous retirez l’argent
Dernière mise à jour le