Comment gérer les coûts à assumer durant les années « sandwich »

La « génération sandwich » désigne les personnes qui doivent, en même temps, prendre soin de leurs enfants et de leurs parents ou beaux-parents. Selon une étude réalisée en 2009 par Statistique Canada, les foyers multigénérationnels canadiens, dans lesquels les Canadiens âgés de 45 ans ou plus prennent soin à la fois de leurs enfants et de leurs parents, deviennent de plus en plus courants.

Le fait de se retrouver au centre du sandwich engendre non seulement un stress émotionnel et physique, mais également un stress financier. Jusqu’à 15 % des adultes actifs se situant dans cette catégorie ont dû diminuer leurs heures de travail afin de pouvoir assumer leurs responsabilités envers leurs enfants et leurs parents. Si vous trouvez que le fait de devoir assumer la responsabilité d’un foyer multigénérationnel gruge vos économies, les six conseils suivants vous aideront à revenir sur la bonne voie :

1. Renseignez-vous sur l’aide qui vous est offerte par le gouvernement et votre employeur

Si vous prenez soin de membres de votre famille qui sont malades, vous pourriez avoir droit à une aide gouvernementale. Cette aide peut comprendre des prestations, des crédits d’impôt et des ressources à l’intention des aidants. Renseignez-vous sur les prestations que vous pouvez réclamer à l’égard des personnes à charge admissibles, ainsi que sur les restrictions qui y sont associées, dans le cadre de votre régime d’avantages sociaux au travail et de votre déclaration de revenus annuelle.

La province de l’Ontario prévoit également un congé familial pour raison médicale. Vous pouvez prendre jusqu’à 8 semaines de congé non payé avec protection de l’emploi, sur une période de 26 semaines, pour vous occuper d’un membre de votre famille. Des prestations d’assurance-emploi peuvent être versées pour couvrir jusqu’à 6 des 8 semaines. Votre employeur pourrait aussi autoriser des congés spéciaux, payés ou non payés.

2. Aidez votre enfant à établir ses objectifs financiers tôt

L’augmentation du coût de la vie, de lourdes dettes d’études et un marché du travail difficile peuvent empêcher les jeunes adultes de quitter le nid familial ou même les obliger à revenir vivre chez vous. Parlez à votre enfant de l’importance d’établir ses objectifs financiers tôt et aidez-le à comprendre comment gérer le coût de la vie après son départ de la maison. Il s’agit là du premier pas sur le chemin de l’indépendance financière.

3. Abordez la question de la protection avec vos parents

Bon nombre d’aînés songent à se procurer une assurance de soins de longue durée seulement lorsqu’il est trop tard et qu’il est devenu trop coûteux de le faire. Discutez avec vos parents de leurs plans en matière de gestion financière avant qu’ils tombent malades. Il est entre autres important de les encourager – tant qu’ils sont entièrement aptes à faire connaître leurs volontés – à établir une procuration et à rédiger un testament. Parlez également à votre conjoint de la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour vous-mêmes afin d’éviter que vos enfants aient ce genre de souci.

4. Déterminez s’il est approprié, pour vous ou vos parents, d’opter pour un logement plus petit

Une recherche menée par le FEI (en anglais seulement) montre que de nombreux Canadiens n’ont jamais envisagé de vendre leur maison pour financer leur retraite ou qu’ils s’opposent à cette idée. Cependant, la vente d’une maison et le choix d’un logement plus petit, comme un condo ou un appartement, peuvent éviter aux aînés de devoir déménager chez leurs enfants et leur permettre ainsi de préserver leur indépendance, tout en libérant des fonds pour leur retraite.

5. Prévoyez les urgences financières

Être préparé à assumer des dépensesDépenses Paiement ou promesse de paiement futur.+ read full definition imprévues est l’un des avantages clés de l’épargne; cela vous permet de faire face aux urgences de façon adéquate sans vous endetter. Avez-vous un plan pour faire face aux urgences financières? Pensez à la façon dont vous pourriez remplacer une partie de votre revenu si vous deviez vous absenter du travail pour prendre soin d’un parent ou d’un enfant qui revient à la maison.

6. N’oubliez pas de prendre soin de vous

Le fait de vivre au sein d’une famille élargie et de prendre soin d’aînés ou de jeunes adultes peut être très gratifiant, mais n’oubliez pas de prendre soin de vous-même et de vos propres finances.

Vous trouverez des renseignements et des ressources qui vous aideront à assumer votre rôle d’aidant sur le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

En ce qui concerne l’aspect financier, tirez pleinement parti des ressources gratuites en matière de planification et de placements.

À faire

Le fait d’épargner dès maintenant, même de petits montants, peut vous aider à faire face à des urgences. Utilisez la calculatrice d’intérêts composés pour déterminer combien un placementPlacement Un élément de valeur que vous achetez pour obtenir un revenu ou une croissance de la valeur.+ read full definition peut vous rapporter au fil du temps.

Info-éclair

Plus de 42 % des Canadiens dans la vingtaine habitent actuellement chez leurs parents. (Source : Statistique Canada, 2012)

Dernière mise à jour le